Vers 16h30 lundi, une vingtaine de gilets jaunes se sont rendus devant le groupe brassicole AB Inbev à Jupille pour bloquer les entrées de l'établissement. Les policiers de la zone de Liège se sont rendus sur les lieux de la manifestation afin d'éviter tout débordement.

A 18h15, les manifestants étaient toujours présents devant le site industriel jupillois.

Les responsables de l'entreprise se sont réunis afin de discuter d'une éventuelle réponse à fournir à ce blocage. AB Inbev a décidé de demander à un huissier de justice de constater la présence des palettes qui empêchent la sortie de la brasserie, a indiqué l'entreprise à Belga vers 19h00. "La nuisance est considérable et les gilets jaunes n'ont pas l'intention de partir", selon le brasseur.

Vers 16h30 lundi, une vingtaine de gilets jaunes se sont rendus devant le groupe brassicole AB Inbev à Jupille pour bloquer les entrées de l'établissement. Les policiers de la zone de Liège se sont rendus sur les lieux de la manifestation afin d'éviter tout débordement. A 18h15, les manifestants étaient toujours présents devant le site industriel jupillois. Les responsables de l'entreprise se sont réunis afin de discuter d'une éventuelle réponse à fournir à ce blocage. AB Inbev a décidé de demander à un huissier de justice de constater la présence des palettes qui empêchent la sortie de la brasserie, a indiqué l'entreprise à Belga vers 19h00. "La nuisance est considérable et les gilets jaunes n'ont pas l'intention de partir", selon le brasseur.