La Première ministre Theresa May s'était engagée à les annuler en cas d'adoption de l'accord. Mais selon M. Lidington, le gouvernement estime qu'il n'y a désormais plus assez de temps pour ratifier les différents textes nécessaires à la mise en oeuvre de l'accord avant le 23 mai. (Belga)