Le ministère de la Conservation (DOC) a précisé que les 49 mammifères avaient été découverts lundi matin sur Farewell Spit, une langue sableuse à 90 kilomètres au nord de la ville de Nelson. En milieu d'après-midi lundi, au moins neuf globicéphales étaient morts et une soixantaine de personnes s'efforçaient de garder les autres en vie dans l'espoir qu'ils puissent regagner le large avec la marée, a précisé le DOC. "Des spécialistes des mammifères marins vont participer aux opérations de remise à flot et à leurs soins sur la plage, en tâchant de les maintenir dans une atmosphère de fraîcheur et d'humidité", a expliqué une porte-parole du DOC. Farewell Spit est une langue de sable de 26 kilomètres de long qui s'avance dans la Golden Bay. Elle a été le théâtre d'une dizaine de cas d'échouements de groupes de globicéphales au cours des 15 dernières années. En février 2017, près de 700 de ces mammifères s'étaient échoués à Farewell Spit, dont 250 qui avaient péri. (Belga)

Le ministère de la Conservation (DOC) a précisé que les 49 mammifères avaient été découverts lundi matin sur Farewell Spit, une langue sableuse à 90 kilomètres au nord de la ville de Nelson. En milieu d'après-midi lundi, au moins neuf globicéphales étaient morts et une soixantaine de personnes s'efforçaient de garder les autres en vie dans l'espoir qu'ils puissent regagner le large avec la marée, a précisé le DOC. "Des spécialistes des mammifères marins vont participer aux opérations de remise à flot et à leurs soins sur la plage, en tâchant de les maintenir dans une atmosphère de fraîcheur et d'humidité", a expliqué une porte-parole du DOC. Farewell Spit est une langue de sable de 26 kilomètres de long qui s'avance dans la Golden Bay. Elle a été le théâtre d'une dizaine de cas d'échouements de groupes de globicéphales au cours des 15 dernières années. En février 2017, près de 700 de ces mammifères s'étaient échoués à Farewell Spit, dont 250 qui avaient péri. (Belga)