Selon l'entreprise anversoise, le lot restitué vaudrait huit fois moins que ce qui avait été confisqué. Interrogée à la Chambre, la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (OpenVLD) n'a pu que répondre que ce type de saisie était normalement conservée dans des sacs scellés déposés dans un coffre bancaire loué par l'OCSC (Organe central pour la saisie et la confiscation). L'accès à ce coffre n'est autorisé qu'à un petit groupe de personnes facilement contrôlables. Une enquête judiciaire devrait néanmoins être ouverte. Elle devrait permettre d'en savoir plus...

Il y a trois ans, l'OCSC avait été épinglé pour la gestion douteuse de certains fonds saisis. Son ancien patron avait alors été démis par l'ancien ministre de la Justice Stefaan Declerck (CD&V).

Selon l'entreprise anversoise, le lot restitué vaudrait huit fois moins que ce qui avait été confisqué. Interrogée à la Chambre, la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (OpenVLD) n'a pu que répondre que ce type de saisie était normalement conservée dans des sacs scellés déposés dans un coffre bancaire loué par l'OCSC (Organe central pour la saisie et la confiscation). L'accès à ce coffre n'est autorisé qu'à un petit groupe de personnes facilement contrôlables. Une enquête judiciaire devrait néanmoins être ouverte. Elle devrait permettre d'en savoir plus... Il y a trois ans, l'OCSC avait été épinglé pour la gestion douteuse de certains fonds saisis. Son ancien patron avait alors été démis par l'ancien ministre de la Justice Stefaan Declerck (CD&V).