Les chercheurs du laboratoire, sous la direction du Pr Thomas Marichal, se sont concentrés sur un certain type de cellules des poumons, les macrophages interstitiels. Il s'agit de cellules issues de globules blancs, qui évoluent en s'infiltrant dans les tissus et participent au système immunitaire au niveau des poumons. Une partie de l'équipe avait précédemment observé que ces cellules peuvent jouer un rôle dans la prévention de l'asthme, mais il restait à comprendre davantage leur fonctionnement et leurs spécificités. De la nouvelle étude, il ressort qu'on peut observer deux types très distincts de macrophages interstitiels, qui ont une fonction différente et sont également installés dans deux zones différentes à l'intérieur des poumons. "Il est important, dès à présent, de les considérer comme entités distinctes dans les recherches futures", indique l'ULiège dans un communiqué. L'équipe a également identifié l'origine d'une des sous-populations de macrophages interstitiels: elle provient directement de monocytes "patrouilleurs", qui sortent de la circulation sanguine pour arriver dans le poumon. L'étude a fait l'objet d'un article dans la revue Nature Communications, avec comme premier auteur le chercheur Joey Schyns. Elle ne constitue que la première étape d'un projet de recherche plus vaste, financé par un ERC (Conseil européen de la recherche) Starting Grant. Ce projet devrait, à terme, "permettre de comprendre en détail les mécanismes qui sous-tendent la régulation fine de ces sous-populations de macrophages, et de fournir des éléments essentiels au développement d'approches ciblées pour la prévention des maladies respiratoires dans lesquelles les (dys)fonctions de ces macrophages sont impliquées". (Belga)