"Nous trouvons important de partir de Molenbeek aussi", explique Fatima Zibouh, politologue et habitante de la commune. "La population de Molenbeek a été particulièrement touchée par les attentats et leurs conséquences. Nous trouvions dès lors important de partager un moment ensemble pour pouvoir aller de l'avant. Nous voulons apporter un message positif d'inclusion, de dialogue, d'implication et de participation." Les participants à la marche veulent également donner un signal d'unité. "Ensemble contre la terreur et la haine" figurait ainsi sur un calicot. Plusieurs associations actives dans la commune sont présentes de même que Hart Boven Hard/Tout Autre Chose par exemple. (Belga)

"Nous trouvons important de partir de Molenbeek aussi", explique Fatima Zibouh, politologue et habitante de la commune. "La population de Molenbeek a été particulièrement touchée par les attentats et leurs conséquences. Nous trouvions dès lors important de partager un moment ensemble pour pouvoir aller de l'avant. Nous voulons apporter un message positif d'inclusion, de dialogue, d'implication et de participation." Les participants à la marche veulent également donner un signal d'unité. "Ensemble contre la terreur et la haine" figurait ainsi sur un calicot. Plusieurs associations actives dans la commune sont présentes de même que Hart Boven Hard/Tout Autre Chose par exemple. (Belga)