Ils étaient ainsi près de 400 jeunes et moins jeunes à être descendus dans les rues du centre-ville de Louvain à l'appel de la plateforme Students for Climate Leuven afin de réclamer une politique climatique plus ambitieuse à quelques jours du coup d'envoi de la 25e conférence des Nations unies sur le climat qui se réunira du 2 au 13 décembre à Madrid. Pour les manifestants, il est ainsi évident que les pays développés ne font pas ce qu'il faut pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre comme en atteste les derniers chiffres récemment publiés par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). "Nous appelons les politiques à agir en Flandre et à regarder au-delà des frontières partisanes et à travailler à un plan énergie-climat national. La Belgique en tant que membre de l'Union européenne doit remplir ses obligations internationales. Le futur de ce pays et de la planète ne doit pas être compromis par des idéologies à court terme. Le temps de l'action est venu", selon la plateforme Students for Climate Leuven. Un constat partagé par les centaines manifestants réunis à Anvers, Hasselt ou Gand. La ministre flamande de l'Environnement et de l'Energie, Zuhal Demir (N-VA) avait confirmé début du mois que la région n'atteindra pas ses objectifs en matière d'énergies renouvelables d'ici 2020. (Belga)

Ils étaient ainsi près de 400 jeunes et moins jeunes à être descendus dans les rues du centre-ville de Louvain à l'appel de la plateforme Students for Climate Leuven afin de réclamer une politique climatique plus ambitieuse à quelques jours du coup d'envoi de la 25e conférence des Nations unies sur le climat qui se réunira du 2 au 13 décembre à Madrid. Pour les manifestants, il est ainsi évident que les pays développés ne font pas ce qu'il faut pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre comme en atteste les derniers chiffres récemment publiés par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). "Nous appelons les politiques à agir en Flandre et à regarder au-delà des frontières partisanes et à travailler à un plan énergie-climat national. La Belgique en tant que membre de l'Union européenne doit remplir ses obligations internationales. Le futur de ce pays et de la planète ne doit pas être compromis par des idéologies à court terme. Le temps de l'action est venu", selon la plateforme Students for Climate Leuven. Un constat partagé par les centaines manifestants réunis à Anvers, Hasselt ou Gand. La ministre flamande de l'Environnement et de l'Energie, Zuhal Demir (N-VA) avait confirmé début du mois que la région n'atteindra pas ses objectifs en matière d'énergies renouvelables d'ici 2020. (Belga)