Pour la septième semaine consécutive, l'appel a été lancé aux jeunes de tout le pays à manifester à Bruxelles pour réclamer des mesures fortes afin de combattre le réchauffement climatique. Petit événement ce jeudi, la Suédoise Greta Thunberg doit se joindre au mouvement. "Pour nous, c'est important que Greta vienne car si elle a choisi la Belgique, c'est qu'elle voit que la mobilisation est importante", souligne une jeune étudiante venue spécialement de Liège pour l'occasion. "Plus chauds que le climat", les jeunes, de l'école primaire, secondaire et de l'enseignement supérieur, font l'école buissonnière depuis début janvier, inspirés justement par la Suédoise qui a lancé le mouvement dans son pays. "Nous continuerons tous les jeudis jusqu'à ce que le gouvernement change, j'espère que ça ne va pas durer jusque juin mais nous ne baisserons pas les bras", prévient une autre étudiante liégeoise. Un groupe d'élèves namuroises estime qu'il est important de se rendre à Bruxelles pour faire entendre sa voix. "Nous voulions l'impact de la masse", expliquent ces adolescentes âgées de 16 ou 17 ans, et qui n'ont dès lors pas encore le droit de vote. Les jeunes sont également rejoints par des seniors, plusieurs dizaines d'entre eux arborant une banderole "Grootouders voor het klimaat" (Grands-parents pour le climat). Parmi eux, certains membres du "Gang des vieux en colère", un mouvement qui se bat pour des pensions "justes et dignes". "Nous venons soutenir la manifestation des jeunes parce qu'on manifeste beaucoup pour les retraites mais ça ne sert à rien sur une terre brûlée", témoigne l'un des membres. Une autre ajoute: "Ca ne sert à rien de défendre le climat si le reste ne suit pas, si les gens meurent de faim ou ne savent pas se loger..." La manifestation doit s'élancer à 13h00 et se terminera à 15h00 à la gare du Midi. (Belga)

Pour la septième semaine consécutive, l'appel a été lancé aux jeunes de tout le pays à manifester à Bruxelles pour réclamer des mesures fortes afin de combattre le réchauffement climatique. Petit événement ce jeudi, la Suédoise Greta Thunberg doit se joindre au mouvement. "Pour nous, c'est important que Greta vienne car si elle a choisi la Belgique, c'est qu'elle voit que la mobilisation est importante", souligne une jeune étudiante venue spécialement de Liège pour l'occasion. "Plus chauds que le climat", les jeunes, de l'école primaire, secondaire et de l'enseignement supérieur, font l'école buissonnière depuis début janvier, inspirés justement par la Suédoise qui a lancé le mouvement dans son pays. "Nous continuerons tous les jeudis jusqu'à ce que le gouvernement change, j'espère que ça ne va pas durer jusque juin mais nous ne baisserons pas les bras", prévient une autre étudiante liégeoise. Un groupe d'élèves namuroises estime qu'il est important de se rendre à Bruxelles pour faire entendre sa voix. "Nous voulions l'impact de la masse", expliquent ces adolescentes âgées de 16 ou 17 ans, et qui n'ont dès lors pas encore le droit de vote. Les jeunes sont également rejoints par des seniors, plusieurs dizaines d'entre eux arborant une banderole "Grootouders voor het klimaat" (Grands-parents pour le climat). Parmi eux, certains membres du "Gang des vieux en colère", un mouvement qui se bat pour des pensions "justes et dignes". "Nous venons soutenir la manifestation des jeunes parce qu'on manifeste beaucoup pour les retraites mais ça ne sert à rien sur une terre brûlée", témoigne l'un des membres. Une autre ajoute: "Ca ne sert à rien de défendre le climat si le reste ne suit pas, si les gens meurent de faim ou ne savent pas se loger..." La manifestation doit s'élancer à 13h00 et se terminera à 15h00 à la gare du Midi. (Belga)