Actuellement, les agents peuvent eux-mêmes constater une infraction. A partir de l'année prochaine, les caméras automatiques, comme les radars ou les contrôleurs de trajectoire, pourront également les établir. Cette modification devrait faire augmenter le nombre d'amendes, pour l'instant fixé à environ 500 par an.

"Ce problème est enfin pris à bras le corps", explique Maarten Matienko de l'organisation de mobilité VAB. "Le dépassement lors de temps pluvieux figure dans le top trois des comportements les plus incommodants de notre baromètre mobilité."

Actuellement, les agents peuvent eux-mêmes constater une infraction. A partir de l'année prochaine, les caméras automatiques, comme les radars ou les contrôleurs de trajectoire, pourront également les établir. Cette modification devrait faire augmenter le nombre d'amendes, pour l'instant fixé à environ 500 par an."Ce problème est enfin pris à bras le corps", explique Maarten Matienko de l'organisation de mobilité VAB. "Le dépassement lors de temps pluvieux figure dans le top trois des comportements les plus incommodants de notre baromètre mobilité."