Le ministre-président s'exprimait avant une nouvelle réunion du Comité de concertation qui débute à 14h00. Certains ministres espèrent que la réunion permettra cette fois, contrairement à celle d'il y a une semaine, d'annoncer au moins quelques changements dans le sens d'un assouplissement des mesures visant à contrer la propagation du coronavirus. Le ministre flamand en charge de la Jeunesse, Benjamin Dalle, évoque logiquement la nécessité de penser aux jeunes. "J'espère qu'il y aura davantage de possibilités d'activités en extérieur, certainement en vue des vacances de Pâques" qui auront lieu du 5 au 18 avril, note-t-il. Selon le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts, la "bulle de kot" sera une nouvelle fois discutée. "Il faut simplement régler ce qui existe déjà dans la pratique", indique-t-il, estimant qu'il s'agit d'un petit signe de "valorisation" envers les jeunes qui ont choisi de considérer leur logement étudiant comme ménage de base. (Belga)

Le ministre-président s'exprimait avant une nouvelle réunion du Comité de concertation qui débute à 14h00. Certains ministres espèrent que la réunion permettra cette fois, contrairement à celle d'il y a une semaine, d'annoncer au moins quelques changements dans le sens d'un assouplissement des mesures visant à contrer la propagation du coronavirus. Le ministre flamand en charge de la Jeunesse, Benjamin Dalle, évoque logiquement la nécessité de penser aux jeunes. "J'espère qu'il y aura davantage de possibilités d'activités en extérieur, certainement en vue des vacances de Pâques" qui auront lieu du 5 au 18 avril, note-t-il. Selon le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts, la "bulle de kot" sera une nouvelle fois discutée. "Il faut simplement régler ce qui existe déjà dans la pratique", indique-t-il, estimant qu'il s'agit d'un petit signe de "valorisation" envers les jeunes qui ont choisi de considérer leur logement étudiant comme ménage de base. (Belga)