Début mars, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi qui organise le transfert d'agents de la Sûreté de l'État en charge de la protection des personnalités vers la police fédérale, qui endossera donc seule cette mission. Les inspecteurs, eux, ne quittent pas la Sûreté mais renforceront les capacités du service en matière de renseignements, précise le communiqué. "Il s'agit d'une décision politique que la Sûreté de l'État exécute, comme elle doit le faire." Ce transfert ne se fera cependant pas au détriment du service de protection et veille au respect du travail ainsi que des compétences des agents, souligne la Sûreté de l'État, qui fait référence à un reportage de RTL-TVI relayant les craintes de plusieurs agents, notamment une baisse de leur niveau d'entraînement. "Il y aura désormais un seul service chargé des missions de protection et donc une coordination centralisée", ajoute le communiqué. Plusieurs avantages ont par ailleurs été reconnus aux agents qui rejoindront la police fédérale, notamment une prime de transfert et la possibilité de se porter candidat au recrutement en cours d'inspecteurs de la Sûreté. Les agents transférés devront par ailleurs suivre plusieurs formations aux services de police. (Belga)

Début mars, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi qui organise le transfert d'agents de la Sûreté de l'État en charge de la protection des personnalités vers la police fédérale, qui endossera donc seule cette mission. Les inspecteurs, eux, ne quittent pas la Sûreté mais renforceront les capacités du service en matière de renseignements, précise le communiqué. "Il s'agit d'une décision politique que la Sûreté de l'État exécute, comme elle doit le faire." Ce transfert ne se fera cependant pas au détriment du service de protection et veille au respect du travail ainsi que des compétences des agents, souligne la Sûreté de l'État, qui fait référence à un reportage de RTL-TVI relayant les craintes de plusieurs agents, notamment une baisse de leur niveau d'entraînement. "Il y aura désormais un seul service chargé des missions de protection et donc une coordination centralisée", ajoute le communiqué. Plusieurs avantages ont par ailleurs été reconnus aux agents qui rejoindront la police fédérale, notamment une prime de transfert et la possibilité de se porter candidat au recrutement en cours d'inspecteurs de la Sûreté. Les agents transférés devront par ailleurs suivre plusieurs formations aux services de police. (Belga)