Vendredi, le gouvernement fédéral a approuvé en première lecture un avant-projet de loi du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) qui instaure un service garanti dans les prisons. Le texte doit encore être soumis à la concertation sociale formelle au sein du Comité de secteur 3, compétent pour les établissements pénitentiaires. Lundi à 10h00, les syndicats se sont réunis pour prendre attitude. "Il est dommage qu'un ministre CD&V qui se réclame de la partie gauche du gouvernement aille beaucoup plus loin que ce que réclamait l'accord de gouvernement sur le service minimum. Le personnel en paye le prix et le ministre de la Justice veut nous faire taire", déplorent les syndicats chrétien et socialiste dans un communiqué commun. Des assemblées générales auront lieu mardi matin dans les différentes prisons du pays pour décider de possibles actions. Une nouvelle réunion en front commun se tiendra jeudi au sujet d'une éventuelle grève coordonnée dans l'ensemble des établissements pénitentiaires, a précisé à Belga Didier Breulheid, délégué permanent de la CSC Services publics. (Belga)

Vendredi, le gouvernement fédéral a approuvé en première lecture un avant-projet de loi du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) qui instaure un service garanti dans les prisons. Le texte doit encore être soumis à la concertation sociale formelle au sein du Comité de secteur 3, compétent pour les établissements pénitentiaires. Lundi à 10h00, les syndicats se sont réunis pour prendre attitude. "Il est dommage qu'un ministre CD&V qui se réclame de la partie gauche du gouvernement aille beaucoup plus loin que ce que réclamait l'accord de gouvernement sur le service minimum. Le personnel en paye le prix et le ministre de la Justice veut nous faire taire", déplorent les syndicats chrétien et socialiste dans un communiqué commun. Des assemblées générales auront lieu mardi matin dans les différentes prisons du pays pour décider de possibles actions. Une nouvelle réunion en front commun se tiendra jeudi au sujet d'une éventuelle grève coordonnée dans l'ensemble des établissements pénitentiaires, a précisé à Belga Didier Breulheid, délégué permanent de la CSC Services publics. (Belga)