"Il faut laisser de la place à la concertation sociale. Je caresse toujours l'espoir-de plus en plus ténu, je le reconnais- qu'un accord soit possible", a-t-il déclaré. La concertation sociale, qui achoppe sur la question de l'augmentation des salaires, ne se limite pas à ce thème, a souligné M. Dermagne. Dans le cadre de la note qu'il a adressée aux représentants patronaux et syndicaux, le ministre a rappelé que d'autres dossiers comme les fins de carrière et le salaire minimum étaient concernés. Les syndicats ont estimé ce mardi qu'il n'était plus possible de négocier dans le cadre actuel d'une norme impérative de 0,4% de progression salariale en plus de l'indexation. (Belga)

"Il faut laisser de la place à la concertation sociale. Je caresse toujours l'espoir-de plus en plus ténu, je le reconnais- qu'un accord soit possible", a-t-il déclaré. La concertation sociale, qui achoppe sur la question de l'augmentation des salaires, ne se limite pas à ce thème, a souligné M. Dermagne. Dans le cadre de la note qu'il a adressée aux représentants patronaux et syndicaux, le ministre a rappelé que d'autres dossiers comme les fins de carrière et le salaire minimum étaient concernés. Les syndicats ont estimé ce mardi qu'il n'était plus possible de négocier dans le cadre actuel d'une norme impérative de 0,4% de progression salariale en plus de l'indexation. (Belga)