Les personnes concernées devront répondre de traitements dégradants, avec circonstances aggravantes liées à la vulnérabilité de certaines victimes, de traitements inhumains, de coups et blessures volontaires et involontaires, d'attentats à la pudeur et de non-assistance à personne en danger. Les prévenus sont, entre autres, accusés d'avoir provoqué des brûlures dans la bouche d'étudiants bizutés, en les obligeant à manger certaines choses. Les neuf personnes ont à présent quinze jours pour faire appel de leur renvoi devant le tribunal correctionnel. (Belga)

Les personnes concernées devront répondre de traitements dégradants, avec circonstances aggravantes liées à la vulnérabilité de certaines victimes, de traitements inhumains, de coups et blessures volontaires et involontaires, d'attentats à la pudeur et de non-assistance à personne en danger. Les prévenus sont, entre autres, accusés d'avoir provoqué des brûlures dans la bouche d'étudiants bizutés, en les obligeant à manger certaines choses. Les neuf personnes ont à présent quinze jours pour faire appel de leur renvoi devant le tribunal correctionnel. (Belga)