Ceci afin de "préserver les intérêts des néerlandophones de Bruxelles", dont la présence, très minoritaire sur le terrain, aurait pu, sinon, être diluée et minorée sur des listes bilingues.
...