"Il y a eu beaucoup de choses inexactes dites et écrites dans la presse qui ont donné l'impression que Brussels Airport n'était pas sûr. Je regrette que la sûreté soit utilisée par certains pour d'autres fins" explique­-t­-il dans Le Soir et La Libre Belgique. Il fait référence aux rapports confidentiels de la Commission européenne dont la publication a entraîné la démission de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant. "Avoir donné ces rapports confidentiels à la presse qui les a ensuite mis en ligne est totalement irresponsable", critique-t-il. Il précise encore que ces rapports ne portaient pas sur la sécurité dans l'aéroport, mais sur la manière dont fonctionne la Direction générale des transports aériens. (Belga)

"Il y a eu beaucoup de choses inexactes dites et écrites dans la presse qui ont donné l'impression que Brussels Airport n'était pas sûr. Je regrette que la sûreté soit utilisée par certains pour d'autres fins" explique­-t­-il dans Le Soir et La Libre Belgique. Il fait référence aux rapports confidentiels de la Commission européenne dont la publication a entraîné la démission de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant. "Avoir donné ces rapports confidentiels à la presse qui les a ensuite mis en ligne est totalement irresponsable", critique-t-il. Il précise encore que ces rapports ne portaient pas sur la sécurité dans l'aéroport, mais sur la manière dont fonctionne la Direction générale des transports aériens. (Belga)