Des policiers des Länder de Hesse, de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont perquisitionné mardi matin les domiciles de treize membres du groupe, selon le ministère de l'Intérieur. Par le passé, les procureurs ont décrit l'objectif du groupe comme étant de "rétablir une patrie libre" selon les "lois morales germaniques". Les autorités estiment que le groupe ne reculera pas devant la violence pour promouvoir ses idéaux. Cette organisation existerait depuis 2016 sous le nom de Storm Brigade 44. Début 2018, un sac contenant des armes et un t-shirt portant l'inscription "Sturmbrigade 44 Köhen-Anhalt" avait été trouvé dans un train. Dans le cadre d'une enquête menée par le procureur fédéral, des maisons en Hesse, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Basse-Saxe et en Saxe-Anhalt avaient été fouillées en juillet 2019. M. Seehofer a déjà interdit trois autres organisations de droite cette année. (Belga)

Des policiers des Länder de Hesse, de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont perquisitionné mardi matin les domiciles de treize membres du groupe, selon le ministère de l'Intérieur. Par le passé, les procureurs ont décrit l'objectif du groupe comme étant de "rétablir une patrie libre" selon les "lois morales germaniques". Les autorités estiment que le groupe ne reculera pas devant la violence pour promouvoir ses idéaux. Cette organisation existerait depuis 2016 sous le nom de Storm Brigade 44. Début 2018, un sac contenant des armes et un t-shirt portant l'inscription "Sturmbrigade 44 Köhen-Anhalt" avait été trouvé dans un train. Dans le cadre d'une enquête menée par le procureur fédéral, des maisons en Hesse, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Basse-Saxe et en Saxe-Anhalt avaient été fouillées en juillet 2019. M. Seehofer a déjà interdit trois autres organisations de droite cette année. (Belga)