LONDRES Le Royaume-Uni veut interdire l'entrée de son territoire aux ressortissants européens condamnés à plus d'un an de prison, quand la libre circulation des personnes aura cessé avec la sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union européenne le 1er janvier. Le gouvernement britannique a indiqué que cette nouvelle règle s'inscrivait dans sa volonté de déployer un système migratoire "plus ferme et plus juste", où les citoyens européens seront soumis au même régime que les migrants non-UE. Les personnes condamnées à moins d'un an de prison ou n'ayant pas été emprisonnées pourront également être refoulées. Ce projet de loi ne concerne pas les ressortissants européens déjà installés au Royaume-Uni. (Belga)

LONDRES Le Royaume-Uni veut interdire l'entrée de son territoire aux ressortissants européens condamnés à plus d'un an de prison, quand la libre circulation des personnes aura cessé avec la sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union européenne le 1er janvier. Le gouvernement britannique a indiqué que cette nouvelle règle s'inscrivait dans sa volonté de déployer un système migratoire "plus ferme et plus juste", où les citoyens européens seront soumis au même régime que les migrants non-UE. Les personnes condamnées à moins d'un an de prison ou n'ayant pas été emprisonnées pourront également être refoulées. Ce projet de loi ne concerne pas les ressortissants européens déjà installés au Royaume-Uni. (Belga)