N'y disposant d'aucun élu, la formation amarante était, comme les autres partis dans son cas, dans l'obligation de réunir un minimum de 5.000 signatures.

Mardi, le journal 'La Libre Belgique' avait indiqué que Défi n'avait pas encore réuni ce nombre requis et qu'il lui en manquait encore environ 3.000 quelques jours auparavant.

Prenant la parole, vendredi soir, devant les militants de DéFI réuni pour le coup d'envoi de la campagne, le wallon Benoit Cassart - tête de la liste européenne, devant la députée bruxelloise sortante Caroline Persoons - a indiqué qu'au final, les militants du parti avaient en très peu de temps réussi à recueillir près de 7.000 signatures. La liste poussée par le président de parti, Olivier Maingain, a donc pu être valablement déposée.

N'y disposant d'aucun élu, la formation amarante était, comme les autres partis dans son cas, dans l'obligation de réunir un minimum de 5.000 signatures. Mardi, le journal 'La Libre Belgique' avait indiqué que Défi n'avait pas encore réuni ce nombre requis et qu'il lui en manquait encore environ 3.000 quelques jours auparavant. Prenant la parole, vendredi soir, devant les militants de DéFI réuni pour le coup d'envoi de la campagne, le wallon Benoit Cassart - tête de la liste européenne, devant la députée bruxelloise sortante Caroline Persoons - a indiqué qu'au final, les militants du parti avaient en très peu de temps réussi à recueillir près de 7.000 signatures. La liste poussée par le président de parti, Olivier Maingain, a donc pu être valablement déposée.