Avec plus de 21 décès liés à la drogue pour 100.000 habitants, l'Écosse est la plus mauvaise élève de toute l'Europe. Ce chiffre est 3,5 supérieur à la moyenne du Royaume-Uni. Les statistiques montrent que c'est la région autour de la ville de Glasgow qui est la plus durement touchée. La première ministre écossais Nicola Sturgeon a qualifié la nouvelle sur Twitter d'"inacceptable, une tragédie humaine". Elle a souligné que le gouvernement actuel dispose d'un ministre chargé de la lutte contre la drogue et qu'il a augmenté le budget consacré à cet effet. Une enveloppe de 95 millions de livres (environ 104 millions d'euros) a ainsi été dégagée pour combattre les addictions à l'alcool et à la drogue, et optimiser la distribution de naloxone, un médicament utilisé dans les cas de surdose aux opiacés. Le gouvernement régional écossais réclame depuis longtemps plus de pouvoirs dans la lutte contre la drogue. Depuis l'apparition de l'héroïne dans les années 1980, l'abus de drogues est beaucoup plus répandu en Écosse que dans le reste du Royaume-Uni. Les chercheurs attribuent ce chiffre élevé, entre autres, à la pauvreté régnant dans la région. (Belga)

Avec plus de 21 décès liés à la drogue pour 100.000 habitants, l'Écosse est la plus mauvaise élève de toute l'Europe. Ce chiffre est 3,5 supérieur à la moyenne du Royaume-Uni. Les statistiques montrent que c'est la région autour de la ville de Glasgow qui est la plus durement touchée. La première ministre écossais Nicola Sturgeon a qualifié la nouvelle sur Twitter d'"inacceptable, une tragédie humaine". Elle a souligné que le gouvernement actuel dispose d'un ministre chargé de la lutte contre la drogue et qu'il a augmenté le budget consacré à cet effet. Une enveloppe de 95 millions de livres (environ 104 millions d'euros) a ainsi été dégagée pour combattre les addictions à l'alcool et à la drogue, et optimiser la distribution de naloxone, un médicament utilisé dans les cas de surdose aux opiacés. Le gouvernement régional écossais réclame depuis longtemps plus de pouvoirs dans la lutte contre la drogue. Depuis l'apparition de l'héroïne dans les années 1980, l'abus de drogues est beaucoup plus répandu en Écosse que dans le reste du Royaume-Uni. Les chercheurs attribuent ce chiffre élevé, entre autres, à la pauvreté régnant dans la région. (Belga)