Claude Heater est décédé dans un hôpital de San Francisco des suites d'une longue maladie, a précisé le magazine dans son édition en ligne. Après avoir débuté sa carrière à Broadway en 1950, le chanteur s'est tourné vers l'opéra. Il a notamment fait partie du trio de barytons lors de la première de "Trouble in Tahiti" de Leonard Bernstein. Dans les années 60, il réoriente sa carrière et devient l'un des grands ténors wagnériens de l'époque. En 1958, il est repéré lors d'un concert à Rome par un directeur de production et est sollicité pour interpréter le rôle du Christ dans Ben-Hur aux côtés de Charlton Heston. Son nom n'est toutefois pas crédité au générique du film aux onze oscars et son personnage n'apparaît jamais de face. Le réalisateur William Tyler avait en effet décidé de ne montrer en aucune façon le visage de Jésus. (Belga)

Claude Heater est décédé dans un hôpital de San Francisco des suites d'une longue maladie, a précisé le magazine dans son édition en ligne. Après avoir débuté sa carrière à Broadway en 1950, le chanteur s'est tourné vers l'opéra. Il a notamment fait partie du trio de barytons lors de la première de "Trouble in Tahiti" de Leonard Bernstein. Dans les années 60, il réoriente sa carrière et devient l'un des grands ténors wagnériens de l'époque. En 1958, il est repéré lors d'un concert à Rome par un directeur de production et est sollicité pour interpréter le rôle du Christ dans Ben-Hur aux côtés de Charlton Heston. Son nom n'est toutefois pas crédité au générique du film aux onze oscars et son personnage n'apparaît jamais de face. Le réalisateur William Tyler avait en effet décidé de ne montrer en aucune façon le visage de Jésus. (Belga)