Toots Thielemans avait été nommé citoyen d'honneur de la Ville de Bruxelles en 2012, deux avant de mettre un terme à sa carrière musicale. "Le Jazz est en deuil. Nous le sommes aussi", a ajouté Yvan Mayeur. Le Premier échevin de la Ville, Alain Courtois, a également salué la mémoire du joueur de jazz, un "ket de Bruxelles devenu citoyen du monde et qui a joué aux côtés des plus grands", a-t-il indiqué sur sa page Facebook. Pour l'échevine bruxelloise de la Culture, Karine Lalieux, "c'est d'abord un très grand artiste international qui représentait magnifiquement la Belgique et Bruxelles qui est décédé, mais c'est aussi un Bruxellois de coeur que l'on perd. Un Bruxellois qui malgré sa renommée internationale était toujours là, présent dans les moments forts à Bruxelles, les moments folkloriques ou pour soutenir une cause ou une autre. On le voyait encore régulièrement au Meyboom, parfois à des remises du costume du Manneken Pis quand c'était avec le Grand Jojo. C'était un Bruxellois de coeur, un Marollien de coeur. C'est un grand humaniste que tout le monde pleure aujourd'hui", a-t-elle commenté. (Belga)

Toots Thielemans avait été nommé citoyen d'honneur de la Ville de Bruxelles en 2012, deux avant de mettre un terme à sa carrière musicale. "Le Jazz est en deuil. Nous le sommes aussi", a ajouté Yvan Mayeur. Le Premier échevin de la Ville, Alain Courtois, a également salué la mémoire du joueur de jazz, un "ket de Bruxelles devenu citoyen du monde et qui a joué aux côtés des plus grands", a-t-il indiqué sur sa page Facebook. Pour l'échevine bruxelloise de la Culture, Karine Lalieux, "c'est d'abord un très grand artiste international qui représentait magnifiquement la Belgique et Bruxelles qui est décédé, mais c'est aussi un Bruxellois de coeur que l'on perd. Un Bruxellois qui malgré sa renommée internationale était toujours là, présent dans les moments forts à Bruxelles, les moments folkloriques ou pour soutenir une cause ou une autre. On le voyait encore régulièrement au Meyboom, parfois à des remises du costume du Manneken Pis quand c'était avec le Grand Jojo. C'était un Bruxellois de coeur, un Marollien de coeur. C'est un grand humaniste que tout le monde pleure aujourd'hui", a-t-elle commenté. (Belga)