Le rapport annuel 2017 du comité P, qui a été publié vendredi, évoque "des dysfonctionnements qui peuvent non seulement donner lieu à une intervention non coordonnée et chaotique, mais aussi être source de situations dangereuses pour l'intégrité physique du citoyen ainsi que des policiers concernés eux-mêmes". En 2014, une directive ministérielle tentait déjà de résoudre les premières critiques sur les course-poursuites (manque de coordination entre provinces/arrondissements judiciaires, tactiques de terrain pas uniformes...). (Belga)

Le rapport annuel 2017 du comité P, qui a été publié vendredi, évoque "des dysfonctionnements qui peuvent non seulement donner lieu à une intervention non coordonnée et chaotique, mais aussi être source de situations dangereuses pour l'intégrité physique du citoyen ainsi que des policiers concernés eux-mêmes". En 2014, une directive ministérielle tentait déjà de résoudre les premières critiques sur les course-poursuites (manque de coordination entre provinces/arrondissements judiciaires, tactiques de terrain pas uniformes...). (Belga)