Un millier de personnes environ se sont rassemblés sur plusieurs centaines de mètres, derrière des barrières sur les trottoirs, autour de cette ancienne résidence des gouverneurs ottomans bâtie au 18e siècle, qui abrite désormais des manifestations et cérémonies officielles. Entouré de nombreux motards, le cortège funéraire est arrivé vers 07h30 locales (07h30 heure belge également). Recouvert du drapeau national, le cercueil en bois du défunt, décédé lundi d'une crise cardiaque à l'âge de 79 ans, était porté par plusieurs officiers marchant au pas. Le président Abdelmadjid Tebboune, élu le 12 décembre lors d'une présidentielle portée à bouts de bras par le général Gaïd Salah, et entré en fonction depuis moins d'une semaine, s'est recueilli devant le cercueil avant de présenter ses condoléances aux proches du défunt. Il était considéré comme le gardien du "système" au pouvoir face au mouvement ("Hirak") de contestation populaire qui agite l'Algérie depuis fin février. Selon les images de la télévision nationale, des citoyens ont ensuite commencé à entrer par petits groupes pour se recueillir tour à tour très brièvement devant le cercueil du général Gaïd Salah, durant 15 ans chef d'état-major de l'armée, institution pilier du régime à la tête de l'Algérie depuis son indépendance en 1962. Le général Gaïd Salah sera enterré après la prière de l'après-midi au cimetière d'El Alia, dans l'est de la capitale, au sein du carré des Martyrs, où reposent les anciens chefs d'Etat et grandes figures de la lutte contre le pouvoir colonial français. (Belga)

Un millier de personnes environ se sont rassemblés sur plusieurs centaines de mètres, derrière des barrières sur les trottoirs, autour de cette ancienne résidence des gouverneurs ottomans bâtie au 18e siècle, qui abrite désormais des manifestations et cérémonies officielles. Entouré de nombreux motards, le cortège funéraire est arrivé vers 07h30 locales (07h30 heure belge également). Recouvert du drapeau national, le cercueil en bois du défunt, décédé lundi d'une crise cardiaque à l'âge de 79 ans, était porté par plusieurs officiers marchant au pas. Le président Abdelmadjid Tebboune, élu le 12 décembre lors d'une présidentielle portée à bouts de bras par le général Gaïd Salah, et entré en fonction depuis moins d'une semaine, s'est recueilli devant le cercueil avant de présenter ses condoléances aux proches du défunt. Il était considéré comme le gardien du "système" au pouvoir face au mouvement ("Hirak") de contestation populaire qui agite l'Algérie depuis fin février. Selon les images de la télévision nationale, des citoyens ont ensuite commencé à entrer par petits groupes pour se recueillir tour à tour très brièvement devant le cercueil du général Gaïd Salah, durant 15 ans chef d'état-major de l'armée, institution pilier du régime à la tête de l'Algérie depuis son indépendance en 1962. Le général Gaïd Salah sera enterré après la prière de l'après-midi au cimetière d'El Alia, dans l'est de la capitale, au sein du carré des Martyrs, où reposent les anciens chefs d'Etat et grandes figures de la lutte contre le pouvoir colonial français. (Belga)