Jeudi soir, une délégation du Vlaams Belang a rencontré le président de la N-VA et formateur flamand Bart De Wever. La N-VA est restée silencieuse après la réunion. La direction du parti nationaliste aurait déjà discuté avec d'autres partenaires de coalition possibles puis les aurait consultés jusque tard dans la soirée. Le parti n'a pas voulu confirmer. Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken n'a pas voulu dévoiler ce que le formateur flamand lui a dit mais il a toutefois réitéré sa volonté de participer au futur gouvernement. Le député flamand Filip Dewinter a répété ce message vendredi sur Radio 1. "Tout le monde suppose que cela se fera sans nous mais je n'en suis pas convaincu. Si Bart De Wever tient bon, il y a alors un boulevard pour la participation gouvernementale du Vlaams Belang dans un gouvernement démocratique qui porte les vainqueurs", a-t-il dit. Selon lui, la N-VA laisse planer "trop d'incertitude". La N-VA devrait choisir avec qui elle souhaite gouverner d'ici la fin de la semaine. Une coalition avec le Vlaams Belang semble difficile car les deux partis n'obtiennent pas de majorité. D'autres partenaires de coalition éventuels ne veulent pas monter dans un gouvernement avec l'extrême-droite. (Belga)