"La tendance haussière a continué en 2013", selon Peter Naessens, secrétaire de la Commission des jeux de hasard. L'augmentation importante du nombre de joueurs inquiète la Commission qui a décidé d'interpeller le futur gouvernement dans une lettre ouverte. Le régulateur du secteur estime notamment qu'il manque de moyens pour pouvoir tout contrôler.

Par ailleurs, il rappelle que le cadre légal du secteur est incomplet : des arrêtés d'exécution font toujours défaut, cependant que des pans entiers du monde des jeux n'ont toujours pas été réglementés.

Le nombre de joueurs interdits de jeu augmente également sensiblement : ils étaient 21.435 en mai, comme en 2013 certes, mais contre 19.168 en 2012 et 16.721 en 2011.