Les habitants de la Zonnedauwlaan et de la Kruisvenlaan, dans le quartier de Groot-Homo à Lanklaar, avaient déjà repéré, mercredi soir vers 18h30, un nombre remarquablement élevé de véhicules de l'armée et de voitures de police se frayant un chemin dans la forêt. Un sac à dos a donc bien été découvert, a confirmé jeudi soir le porte-parole du parquet fédéral, précisant que "sur la base des éléments qu'il contient, les chances sont grandes pour qu'il appartienne à Jürgen Conings". La zone située dans le parc national de Haute Campine avait pourtant déjà été ratissée et fouillée à plusieurs reprises. Des opérations de recherche avaient aussi été menées mercredi dans différentes communes limitrophes au parc national de Haute Campine, au départ du parking de la Luminus Arena, le stade du club de football de Genk. Policiers et militaires ont recherché le militaire, toujours en fuite à l'heure actuelle, à As, Zutendaal, Lanklaar, mais aussi dans le Dilserbos. Jürgen Conings, 46 ans, a adressé des menaces à l'encontre de diverses personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. Lorsqu'il n'a pas regagné son domicile le 17 mai soir et que des lettres d'adieu inquiétantes ont été retrouvées, l'alerte a été donnée et d'importantes recherches ont été menées en vue de retrouver ce militaire qui a mis la main sur des armes lourdes. Un juge d'instruction a été désigné pour cette enquête. Le militaire est poursuivi pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et infraction à la législation sur les armes dans un contexte terroriste. (Belga)

Les habitants de la Zonnedauwlaan et de la Kruisvenlaan, dans le quartier de Groot-Homo à Lanklaar, avaient déjà repéré, mercredi soir vers 18h30, un nombre remarquablement élevé de véhicules de l'armée et de voitures de police se frayant un chemin dans la forêt. Un sac à dos a donc bien été découvert, a confirmé jeudi soir le porte-parole du parquet fédéral, précisant que "sur la base des éléments qu'il contient, les chances sont grandes pour qu'il appartienne à Jürgen Conings". La zone située dans le parc national de Haute Campine avait pourtant déjà été ratissée et fouillée à plusieurs reprises. Des opérations de recherche avaient aussi été menées mercredi dans différentes communes limitrophes au parc national de Haute Campine, au départ du parking de la Luminus Arena, le stade du club de football de Genk. Policiers et militaires ont recherché le militaire, toujours en fuite à l'heure actuelle, à As, Zutendaal, Lanklaar, mais aussi dans le Dilserbos. Jürgen Conings, 46 ans, a adressé des menaces à l'encontre de diverses personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. Lorsqu'il n'a pas regagné son domicile le 17 mai soir et que des lettres d'adieu inquiétantes ont été retrouvées, l'alerte a été donnée et d'importantes recherches ont été menées en vue de retrouver ce militaire qui a mis la main sur des armes lourdes. Un juge d'instruction a été désigné pour cette enquête. Le militaire est poursuivi pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et infraction à la législation sur les armes dans un contexte terroriste. (Belga)