Plusieurs zones des provinces de Kaboul, de Kapisa, du Panjshir et de Wardak ont été touchées par les eaux. Ces inondations interviennent au lendemain de la confirmation, par les autorités, de la disparition de plus de cent personnes après un événement similaire dans la province septentrionale de Parwan. L'Afghanistan avait déjà subi de graves inondations au printemps 2019, qui avaient laissé plus de 10.000 habitations en ruines et forcé près de 180.000 personnes à évacuer, selon l'Onu. (Belga)

Plusieurs zones des provinces de Kaboul, de Kapisa, du Panjshir et de Wardak ont été touchées par les eaux. Ces inondations interviennent au lendemain de la confirmation, par les autorités, de la disparition de plus de cent personnes après un événement similaire dans la province septentrionale de Parwan. L'Afghanistan avait déjà subi de graves inondations au printemps 2019, qui avaient laissé plus de 10.000 habitations en ruines et forcé près de 180.000 personnes à évacuer, selon l'Onu. (Belga)