Une centaine de détenus avaient déjà été transférés après le soulèvement de samedi soir. Ce lundi, 46 détenus supplémentaires ont à leur tour rejoint d'autres prisons. On ignore encore l'ampleur des dégâts et combien de temps il faudra pour que la prison de Merksplas retrouve sa pleine capacité. "La Régie des bâtiments a été appelée pour évaluer les dommages", a indiqué la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver. "Entre temps, le personnel fait tout ce qui est en son pouvoir pour rétablir une situation aussi normale que possible pour les détenus. C'est vrai qu'il y a eu à nouveau une certaine agitation lundi matin, mais c'était plus à cause des inquiétudes sur qui devra déménager, où et pendant combien de temps. Les détenus ont depuis lors reçu des explications." Actuellement, environ 220 détenus se trouvent encore dans la prison de Merksplas. La situation est sous contrôle, d'après l'administration, mais la police reste sur place pour tenir la situation à l'oeil. (Belga)

Une centaine de détenus avaient déjà été transférés après le soulèvement de samedi soir. Ce lundi, 46 détenus supplémentaires ont à leur tour rejoint d'autres prisons. On ignore encore l'ampleur des dégâts et combien de temps il faudra pour que la prison de Merksplas retrouve sa pleine capacité. "La Régie des bâtiments a été appelée pour évaluer les dommages", a indiqué la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver. "Entre temps, le personnel fait tout ce qui est en son pouvoir pour rétablir une situation aussi normale que possible pour les détenus. C'est vrai qu'il y a eu à nouveau une certaine agitation lundi matin, mais c'était plus à cause des inquiétudes sur qui devra déménager, où et pendant combien de temps. Les détenus ont depuis lors reçu des explications." Actuellement, environ 220 détenus se trouvent encore dans la prison de Merksplas. La situation est sous contrôle, d'après l'administration, mais la police reste sur place pour tenir la situation à l'oeil. (Belga)