"La répartition 60/40 est donc ajustée et donne un peu plus de champ aux francophones (presque 44% du quota)", note le journal.

L'avis sera étudié par la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Plus de médecins seront donc autorisés à la profession. Entre 2018 et 2021, il y aura 1.230 médecins de plus dont 738 en Flandre (240 généralistes) et 492 en Communauté française (160 généralistes).

"Le président du groupe de travail médecin a souligné le fait qu'il a essayé d'intégrer au maximum plusieurs paramètres dans la projection comme la mobilité étudiante, la féminisation de la profession, le taux d'activité moindre des femmes par rapport à leurs collègues masculins et également le vieillissement de la population et donc l'augmentation de la demande de soins", indique encore le Journal du Médecin.

"La répartition 60/40 est donc ajustée et donne un peu plus de champ aux francophones (presque 44% du quota)", note le journal.L'avis sera étudié par la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Plus de médecins seront donc autorisés à la profession. Entre 2018 et 2021, il y aura 1.230 médecins de plus dont 738 en Flandre (240 généralistes) et 492 en Communauté française (160 généralistes). "Le président du groupe de travail médecin a souligné le fait qu'il a essayé d'intégrer au maximum plusieurs paramètres dans la projection comme la mobilité étudiante, la féminisation de la profession, le taux d'activité moindre des femmes par rapport à leurs collègues masculins et également le vieillissement de la population et donc l'augmentation de la demande de soins", indique encore le Journal du Médecin.