La grève a débuté vendredi dans le centre d'entretien, suivie aussi par une petite partie des chauffeurs. Ils protestent contre le manque d'effectifs dans les services techniques. De Lijn met en garde dans un communiqué que le trafic des bus pourra être à nouveau largement perturbé mardi. Les syndicats souhaitent d'abord faire approuver la dernière proposition de la direction avant de suspendre leur action. (Belga)

La grève a débuté vendredi dans le centre d'entretien, suivie aussi par une petite partie des chauffeurs. Ils protestent contre le manque d'effectifs dans les services techniques. De Lijn met en garde dans un communiqué que le trafic des bus pourra être à nouveau largement perturbé mardi. Les syndicats souhaitent d'abord faire approuver la dernière proposition de la direction avant de suspendre leur action. (Belga)