Les décès ont été signalés depuis mercredi dans trois districts voisins de l'Etat oriental du Bihar. Une enquête a été ouverte et les autopsies menées sur plusieurs victimes révèlent que celles-ci sont décédées après avoir bu de l'alcool contenant des substances toxiques. La plupart des victimes présentaient des signes d'empoisonnement et souffraient de nausées et de vomissements, rapporte la chaîne d'information NDTV. La vision de certains a même été affectée. Dix-neuf personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire. Les incidents mortels liés à la consommation d'alcool frelaté ou de produits de substitution toxiques ne sont pas rares en Inde. Selon les statistiques nationales, mille personnes, en moyenne, en meurent chaque année dans ce pays de près d'1,3 milliard d'habitants, principalement dans les couches les plus pauvres de la population. Les breuvages sont souvent composés d'ingrédients de mauvaise qualité ou mélangés avec de l'alcool industriel ou des substances toxiques. (Belga)

Les décès ont été signalés depuis mercredi dans trois districts voisins de l'Etat oriental du Bihar. Une enquête a été ouverte et les autopsies menées sur plusieurs victimes révèlent que celles-ci sont décédées après avoir bu de l'alcool contenant des substances toxiques. La plupart des victimes présentaient des signes d'empoisonnement et souffraient de nausées et de vomissements, rapporte la chaîne d'information NDTV. La vision de certains a même été affectée. Dix-neuf personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire. Les incidents mortels liés à la consommation d'alcool frelaté ou de produits de substitution toxiques ne sont pas rares en Inde. Selon les statistiques nationales, mille personnes, en moyenne, en meurent chaque année dans ce pays de près d'1,3 milliard d'habitants, principalement dans les couches les plus pauvres de la population. Les breuvages sont souvent composés d'ingrédients de mauvaise qualité ou mélangés avec de l'alcool industriel ou des substances toxiques. (Belga)