"Ce sont des lettre assez bien faites, sauf qu'elles utilisent un ancien logo des autorités flamandes", a expliqué Bart Weekers, l'ombudsman de la Flandre. Le formulaire prétend être établi par "De adressengids.vlaanderen", un département de l'administration flamande, et propose un virement de quelques centaines d'euros. "Les exemplaires qui nous sont parvenus mentionnent un montant de 284,35 euros", selon M. Weekers.

Le courrier viserait les petites entreprises. L'organisation patronale Unizo a d'ailleurs reçu plusieurs plaintes. Les premiers indices conduisent à un exploitant Horeca de la région de Courtrai, qui agit peut-être pour un démarcheur publicitaire déjà condamné pour escroquerie par le passé, selon l'Unizo. L'organisation a dénoncé les faits à l'administration fédérale de l'Économie.

"Ce sont des lettre assez bien faites, sauf qu'elles utilisent un ancien logo des autorités flamandes", a expliqué Bart Weekers, l'ombudsman de la Flandre. Le formulaire prétend être établi par "De adressengids.vlaanderen", un département de l'administration flamande, et propose un virement de quelques centaines d'euros. "Les exemplaires qui nous sont parvenus mentionnent un montant de 284,35 euros", selon M. Weekers. Le courrier viserait les petites entreprises. L'organisation patronale Unizo a d'ailleurs reçu plusieurs plaintes. Les premiers indices conduisent à un exploitant Horeca de la région de Courtrai, qui agit peut-être pour un démarcheur publicitaire déjà condamné pour escroquerie par le passé, selon l'Unizo. L'organisation a dénoncé les faits à l'administration fédérale de l'Économie.