Le Premier ministre était interrogé à ce sujet par Sophie Rohonyi (DéFI), Patrick Prévot (PS) et Catherine Fonck (cdH). "Le codeco est reporté comme s'il n'y avait que les voyages et comme si les secteurs concernés n'étaient pas dans le flou", a pointé Mme Rohonyi. "Je suis inquiet et j'entends l'inquiétude et la colère du secteur de l'horeca. Les règles doivent être connues au plus vite", a renchéri Patrick Prévot. Alexander De Croo a tenu à rassurer le secteur de l'horeca. "L'agenda ne portait pas du tout sur l'organisation de l'horeca, mais sur les voyages internationaux et d'autres activités pendant les mois de juillet et août. Il n'était pas judicieux de maintenir ce codeco alors que les directives n'étaient pas encore prêtes. Pour l'horeca, la méthode reste ce qui a été décidé lors du codeco précédent et qui s'est traduit dans un arrêté ministériel finalisé mardi par la ministre (de l'Intérieur) Verlinden et envoyé au Conseil d'État". "J'y trouve beaucoup d'éclaircissements", a poursuivi le Premier ministre, citant par exemple l'obligation de respecter la distance de 1,5 mètre entre les tables, de ne compter que quatre personnes par table, etc. "Cet arrêté ministériel-là a été envoyé au secteur de l'horeca. Le secteur l'a reçu et est en train de finaliser les protocoles. On attend que les fédérations envoient ce (jeudi) soir leurs propositions de protocoles. Les ministres Verlinden et (de l'Économie) Dermagne vont utiliser l'input du secteur pour finaliser les protocoles. Ce report n'a aucune influence sur l'horeca ou sur la manière dont (la retransmission des) matchs des Diables rouges doit s'organiser. Tout le monde aura les informations bien à temps", a-t-il conclu. "C'est étonnant", a répliqué Catherine Fonck. "Alors que (le ministre-président flamand) Jambon évoque qu'il va plaider pour une harmonisation des heures de fermeture". Selon elle, "le brouillard persiste". (Belga)

Le Premier ministre était interrogé à ce sujet par Sophie Rohonyi (DéFI), Patrick Prévot (PS) et Catherine Fonck (cdH). "Le codeco est reporté comme s'il n'y avait que les voyages et comme si les secteurs concernés n'étaient pas dans le flou", a pointé Mme Rohonyi. "Je suis inquiet et j'entends l'inquiétude et la colère du secteur de l'horeca. Les règles doivent être connues au plus vite", a renchéri Patrick Prévot. Alexander De Croo a tenu à rassurer le secteur de l'horeca. "L'agenda ne portait pas du tout sur l'organisation de l'horeca, mais sur les voyages internationaux et d'autres activités pendant les mois de juillet et août. Il n'était pas judicieux de maintenir ce codeco alors que les directives n'étaient pas encore prêtes. Pour l'horeca, la méthode reste ce qui a été décidé lors du codeco précédent et qui s'est traduit dans un arrêté ministériel finalisé mardi par la ministre (de l'Intérieur) Verlinden et envoyé au Conseil d'État". "J'y trouve beaucoup d'éclaircissements", a poursuivi le Premier ministre, citant par exemple l'obligation de respecter la distance de 1,5 mètre entre les tables, de ne compter que quatre personnes par table, etc. "Cet arrêté ministériel-là a été envoyé au secteur de l'horeca. Le secteur l'a reçu et est en train de finaliser les protocoles. On attend que les fédérations envoient ce (jeudi) soir leurs propositions de protocoles. Les ministres Verlinden et (de l'Économie) Dermagne vont utiliser l'input du secteur pour finaliser les protocoles. Ce report n'a aucune influence sur l'horeca ou sur la manière dont (la retransmission des) matchs des Diables rouges doit s'organiser. Tout le monde aura les informations bien à temps", a-t-il conclu. "C'est étonnant", a répliqué Catherine Fonck. "Alors que (le ministre-président flamand) Jambon évoque qu'il va plaider pour une harmonisation des heures de fermeture". Selon elle, "le brouillard persiste". (Belga)