"C'est mon boulot en tant que secrétaire d'État. Un taux de vaccination élevé est la clé pour l'ère de l'après-corona. Et si nous y sommes, les mesures de soutien ne sont plus nécessaires en tant que telles", a-t-elle souligné. Le gouvernement examinera la situation de certains secteurs ou groupes particuliers, comme l'événementiel, durement touchés par la crise. Si des mesures sont encore nécessaires, elles seront très ciblées. Les autres mesures ne seront pas d'office prolongées. La secrétaire d'État ne peut en revanche prédire ce qui se passerait en cas de quatrième vague. "Je n'ai pas de boule de cristal", a-t-elle ajouté. La provision corona, qui couvre les dépenses liées explicitement à la lutte contre la pandémie - représentait au début de cette année 907 millions d'euros mais a été prolongée à deux reprises. Elle s'élève pour le moment à 1,4 milliard. (Belga)

"C'est mon boulot en tant que secrétaire d'État. Un taux de vaccination élevé est la clé pour l'ère de l'après-corona. Et si nous y sommes, les mesures de soutien ne sont plus nécessaires en tant que telles", a-t-elle souligné. Le gouvernement examinera la situation de certains secteurs ou groupes particuliers, comme l'événementiel, durement touchés par la crise. Si des mesures sont encore nécessaires, elles seront très ciblées. Les autres mesures ne seront pas d'office prolongées. La secrétaire d'État ne peut en revanche prédire ce qui se passerait en cas de quatrième vague. "Je n'ai pas de boule de cristal", a-t-elle ajouté. La provision corona, qui couvre les dépenses liées explicitement à la lutte contre la pandémie - représentait au début de cette année 907 millions d'euros mais a été prolongée à deux reprises. Elle s'élève pour le moment à 1,4 milliard. (Belga)