Cette gamification rend l'étudiant en haute école et à l'université plus autonome et plus motivé, selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (...

Cette gamification rend l'étudiant en haute école et à l'université plus autonome et plus motivé, selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR). Des serious games, tel le Solvay Business Game, ont été introduits dans plusieurs cursus des écoles de commerce . Afin d'aider les professeurs à développer de nouvelles méthodes d'enseignement, des animations de groupe, vidéos pédagogiques et apprentissages ludiques leur sont proposés. Exemple : l' Escape Game. Ce jeu consiste, pour un groupe de personnes, à sortir d'une salle en un temps donné. Le Louvain Learning Lab dispense gratuitement la formation " classe inversée ", accessible aux personnels des universités et hautes écoles. La ministre tient à préciser que la gamification est laissée à l'appréciation des pouvoirs organisateurs.M.LA