Par une matinée très animée en gare de Landen, un étudiant appuyé sur des béquilles tente de se maintenir en équilibre dans les escaliers en béton. Il descend péniblement, pas après pas. Les voyageurs passent à côté de lui et font de leur mieux pour ne pas le voir. La scène n'a pas lieu dans la gare d'une métropole, non, ni dans l'anonymat d'une masse tourbillonnante, mais dans un gros village flamand de 15.000 habitants. Bien que le train pour Bruxelles soit encore loin, absolument personne ne tente de donner un coup de main au jeune homme. Et s'il y a quelqu'un pour qui ça change la donne : l'étudiant n'est ni noir, ni marocain ni transgenre, mais un jeune homme blanc. "Bien de chez nous", comme on dit dans certains cercles.
...