La liste francophone du bourgmestre avait obtenu 13 des 15 sièges du conseil communal en 2012. Damien Thiéry avait à l'époque obtenu pas moins de 1.232 voix sur les 2.925 exprimées.

Lors des élections partielles d'octobre 2015 - liées à un litige au sujet de la nomination du bourgmestre -, la liste de M. Thiéry avait conservé ses 13 sièges, bien qu'une deuxième liste francophone sous la bannière de 'La Droite' s'était présentée aux électeurs.

Malgré son succès électoral dès 2006, Damien Thiéry n'a toutefois jamais été nommé bourgmestre de la commune de Linkebeek. Ses candidatures ont à chaque fois été refusées par les ministres des Affaires Intérieures flamandes qui se sont succédé pour "non-respect de la législation linguistique". Ils lui reprochent l'envoi de convocations électorales en français aux habitants francophones de la commune.

De 2006 à 2015, M. Thiéry fut donc bourgmestre non nommé. Au cours de la dernière législature, il a introduit, sans succès, pas moins de trois recours devant le Conseil d'Etat pour protester contre sa non nomination.

Mi-2015, la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) avait nommé le néerlandophone Eric De Bruycker (ProLink) bourgmestre, mais celui-ci a remis sa démission après quelques mois.

En juillet 2017, la francophone Valérie Geeurickx (LB) a finalement été nommée.

La liste francophone du bourgmestre avait obtenu 13 des 15 sièges du conseil communal en 2012. Damien Thiéry avait à l'époque obtenu pas moins de 1.232 voix sur les 2.925 exprimées. Lors des élections partielles d'octobre 2015 - liées à un litige au sujet de la nomination du bourgmestre -, la liste de M. Thiéry avait conservé ses 13 sièges, bien qu'une deuxième liste francophone sous la bannière de 'La Droite' s'était présentée aux électeurs. Malgré son succès électoral dès 2006, Damien Thiéry n'a toutefois jamais été nommé bourgmestre de la commune de Linkebeek. Ses candidatures ont à chaque fois été refusées par les ministres des Affaires Intérieures flamandes qui se sont succédé pour "non-respect de la législation linguistique". Ils lui reprochent l'envoi de convocations électorales en français aux habitants francophones de la commune. De 2006 à 2015, M. Thiéry fut donc bourgmestre non nommé. Au cours de la dernière législature, il a introduit, sans succès, pas moins de trois recours devant le Conseil d'Etat pour protester contre sa non nomination. Mi-2015, la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) avait nommé le néerlandophone Eric De Bruycker (ProLink) bourgmestre, mais celui-ci a remis sa démission après quelques mois. En juillet 2017, la francophone Valérie Geeurickx (LB) a finalement été nommée.