Les chiots et les chatons vendus devront résider dans le même établissement que leur mère, ce qui renforcera leur socialisation et permettra aux futurs propriétaires de mieux se rendre compte de la santé de l'animal. Sur leurs annonces, les établissements devront utiliser des photos réelles de leurs animaux, et non plus des photos d'agences. L'âge minimum pour la vente de chatons passera de 7 à 13 semaines.

Parmi ces mesures prises à l'initiative de la secrétaire d'Etat Bianca Debaets, la Région imposera également aux établissements pour animaux d'aménager leurs locaux et de prévoir au minimum un espace extérieur. L'échéance de 2021 a été déterminée pour leur permettre de s'adapter aux nouvelles règles.

Selon la secrétaire d'Etat chargée du Bien-Etre animal, on recense à Bruxelles, 26 "établissements" pour animaux agréés: un éleveur-vendeur de chiens, 16 éleveurs principalement de chats et neuf refuges.

Concernant l'infrastructure, outre les mesures précitées, les établissements pour chiens et chats ne pourront plus utiliser de revêtement en caillebotis, jugés trop dangereux pour les animaux. La période de quarantaine pour les animaux venus d'un autre éleveur passe de 5 à 10 jours afin de limiter davantage le risque de contagion en cas de maladie.

"Après les règles que nous avions déjà durcies en matière de publicité pour la vente des animaux, ces nouvelles modifications améliorent le bien-être animal et renforcent notre législation pour lutter contre toute forme de traite des animaux. Je pense en particulier aux filières illégales d'importation de chiots venus de l'étranger", a commenté Bianca Debaets, en annonçant les nouvelles mesures.

Les chiots et les chatons vendus devront résider dans le même établissement que leur mère, ce qui renforcera leur socialisation et permettra aux futurs propriétaires de mieux se rendre compte de la santé de l'animal. Sur leurs annonces, les établissements devront utiliser des photos réelles de leurs animaux, et non plus des photos d'agences. L'âge minimum pour la vente de chatons passera de 7 à 13 semaines.Parmi ces mesures prises à l'initiative de la secrétaire d'Etat Bianca Debaets, la Région imposera également aux établissements pour animaux d'aménager leurs locaux et de prévoir au minimum un espace extérieur. L'échéance de 2021 a été déterminée pour leur permettre de s'adapter aux nouvelles règles. Selon la secrétaire d'Etat chargée du Bien-Etre animal, on recense à Bruxelles, 26 "établissements" pour animaux agréés: un éleveur-vendeur de chiens, 16 éleveurs principalement de chats et neuf refuges. Concernant l'infrastructure, outre les mesures précitées, les établissements pour chiens et chats ne pourront plus utiliser de revêtement en caillebotis, jugés trop dangereux pour les animaux. La période de quarantaine pour les animaux venus d'un autre éleveur passe de 5 à 10 jours afin de limiter davantage le risque de contagion en cas de maladie. "Après les règles que nous avions déjà durcies en matière de publicité pour la vente des animaux, ces nouvelles modifications améliorent le bien-être animal et renforcent notre législation pour lutter contre toute forme de traite des animaux. Je pense en particulier aux filières illégales d'importation de chiots venus de l'étranger", a commenté Bianca Debaets, en annonçant les nouvelles mesures.