Un budget supplémentaire a été débloqué pour mettre en place ces capteurs afin d'éviter de nouvelles intrusions. Des espions russes étaient notamment parvenus l'année dernière à s'introduire dans le réseau interne du SPF Affaires étrangères.

"L'objectif est de placer des appareils sur les réseaux existants des services fédéraux. Le trafic sera automatiquement scanné", explique Jeroen Gobin, porte-parole de la Cyber Emergency Response Team (Cert).

Un budget supplémentaire a été débloqué pour mettre en place ces capteurs afin d'éviter de nouvelles intrusions. Des espions russes étaient notamment parvenus l'année dernière à s'introduire dans le réseau interne du SPF Affaires étrangères."L'objectif est de placer des appareils sur les réseaux existants des services fédéraux. Le trafic sera automatiquement scanné", explique Jeroen Gobin, porte-parole de la Cyber Emergency Response Team (Cert).