Le parti nationaliste flamand demande aux parlementaires de ses rangs de "ne pas se laisser presser par les médias ou par la base, que ce soit dans un sens positif ou négatif", et de ne pas exprimer d'opinion au sujet de la politique américaine jusqu'à ce que les services d'études et de communication ne leur aient communiqué des instructions. La seule chose qu'ils peuvent dire est que le style du nouveau président américain est "irréfléchi" et "impulsif", et qu'il constitue un risque pour l'Europe. Ils sont également invités à pointer "l'hypocrisie morale de la gauche" et "l'industrie de l'indignation" concernant le milliardaire.

Le porte-parole de la N-VA a réagi en indiquant qu'il n'était pas question d'une interdiction de s'exprimer, mais qu'il s'agissait d'avoir une "communication cohérente".

Le parti nationaliste flamand demande aux parlementaires de ses rangs de "ne pas se laisser presser par les médias ou par la base, que ce soit dans un sens positif ou négatif", et de ne pas exprimer d'opinion au sujet de la politique américaine jusqu'à ce que les services d'études et de communication ne leur aient communiqué des instructions. La seule chose qu'ils peuvent dire est que le style du nouveau président américain est "irréfléchi" et "impulsif", et qu'il constitue un risque pour l'Europe. Ils sont également invités à pointer "l'hypocrisie morale de la gauche" et "l'industrie de l'indignation" concernant le milliardaire. Le porte-parole de la N-VA a réagi en indiquant qu'il n'était pas question d'une interdiction de s'exprimer, mais qu'il s'agissait d'avoir une "communication cohérente".