Christian Masset "repart aujourd'hui à Rome", a annoncé la ministre française des Affaires européennes Nathalie Loiseau sur la radio RTL, une semaine après son rappel pour consultations, sans précédent de la part de la France à l'encontre d'un pays de l'UE. L'exécutif français est sorti de ses gonds après une série d'affronts des deux vice-Premiers ministres italiens Luigi Di Maio et Matteo Salvini qui étaient allés jusqu'à appeler à la démission du président Macron. Aux yeux de Paris, les deux intéressés, rivaux sur la scène intérieure et tous deux en campagne en vue des élections européennes de mai, ont toutefois adopté depuis le rappel une attitude plus modérée. "Nous avons entendu des leaders politiques qui s'étaient laissés aller à des paroles ou des comportements franchement inamicaux et inacceptables montrer qu'ils le regrettaient", a estimé Nathalie Loiseau. (Belga)