Pour les agriculteurs, cette situation fait suite à la disparition des outils comme les quotas de production à l'échelle européenne, qui permettaient de maintenir la stabilité des prix du lait. Leur production est par ailleurs soumise à des normes toujours plus strictes sur les plans sanitaire, environnemental et social, qui entraînent un coût important, et à la concurrence des pays hors-Europe qui n'offrent pas toujours les mêmes garanties. "Il faut trouver une nouvelle solution qui puisse réguler la production et garantir une rétribution correcte aux agriculteurs", poursuit M. Rixhon qui, avec la Fédération wallonne des agriculteurs (FWA), encourage la population à privilégier le lait produit en Belgique. Selon des chiffres récents du syndicat agricole flamand Boerenbond, les éleveurs perçoivent actuellement 22,8 euros en moyenne pour 100 litres de lait produits. Il faut remonter à 2009 pour avoir des prix aussi bas. Cette chute s'explique notamment par la faiblesse de la demande mondiale combinée à une production en hausse. (Belga)

Pour les agriculteurs, cette situation fait suite à la disparition des outils comme les quotas de production à l'échelle européenne, qui permettaient de maintenir la stabilité des prix du lait. Leur production est par ailleurs soumise à des normes toujours plus strictes sur les plans sanitaire, environnemental et social, qui entraînent un coût important, et à la concurrence des pays hors-Europe qui n'offrent pas toujours les mêmes garanties. "Il faut trouver une nouvelle solution qui puisse réguler la production et garantir une rétribution correcte aux agriculteurs", poursuit M. Rixhon qui, avec la Fédération wallonne des agriculteurs (FWA), encourage la population à privilégier le lait produit en Belgique. Selon des chiffres récents du syndicat agricole flamand Boerenbond, les éleveurs perçoivent actuellement 22,8 euros en moyenne pour 100 litres de lait produits. Il faut remonter à 2009 pour avoir des prix aussi bas. Cette chute s'explique notamment par la faiblesse de la demande mondiale combinée à une production en hausse. (Belga)