L'échange est parti d'un débat impliquant plusieurs utilisateurs de Twitter. Médecins Sans Frontières a notamment expliqué que les réfugiés secourus en mer Méditerranée étaient conduits en Italie parce que la Libye n'est pas un pays sûr. "Sauver des vies est notre métier. Et c'est ce que nous faisons", écrit l'organisation. Le secrétaire d'État a réagi en indiquant que l'organisation ne faisait que "causer indirectement plus de morts". Médecins Sans Frontières a ensuite rédigé un tweet en s'adressant au Premier ministre Charles Michel. "Nous regrettons qu'un membre du gouvernement belge nous attaque parce que nous avons sauvé des milliers de vies humaines." (Belga)

L'échange est parti d'un débat impliquant plusieurs utilisateurs de Twitter. Médecins Sans Frontières a notamment expliqué que les réfugiés secourus en mer Méditerranée étaient conduits en Italie parce que la Libye n'est pas un pays sûr. "Sauver des vies est notre métier. Et c'est ce que nous faisons", écrit l'organisation. Le secrétaire d'État a réagi en indiquant que l'organisation ne faisait que "causer indirectement plus de morts". Médecins Sans Frontières a ensuite rédigé un tweet en s'adressant au Premier ministre Charles Michel. "Nous regrettons qu'un membre du gouvernement belge nous attaque parce que nous avons sauvé des milliers de vies humaines." (Belga)