"C'est un comportement clairement inapproprié", a déclaré Thodoris Dritsas dans un communiqué publié tard lundi. "L'Etat et ses agents devraient garder la tête froide et rester professionnels vis-à-vis de tout détenu, même s'il est accusé d'un crime odieux", a ajouté le ministre. La chaîne britannique Sky News a diffusé vendredi des images d'une opération de sauvetage d'un bateau de migrants en détresse près de l'île grecque de Samos. Deux enfants âgés de deux ans et une fille âgée de quatre ans sont morts dans le naufrage. Les garde-côtes ont arrêté un passeur présumé, un ressortissant turc âgé de 21 ans qui conduisait le bateau, et l'ont forcé à regarder les corps des enfants jusqu'à ce qu'il fonde en larmes. "Nous devrions tous respecter la présomption d'innocence jusqu'à ce que quelqu'un soit définitivement condamné", a aussi déclaré le ministre. Un procureur de Samos doit décider si le passeur présumé, qui a affirmé à Sky News avoir été contraint de piloter le bateau, peut être poursuivi pour homicide. Les passeurs déclarés coupables sont condamnés à de lourdes peines en Grèce, qui doit faire face à l'afflux de migrants en provenance de Turquie. Le président grec Prokopis Pavlopoulos a accusé lundi les autorités portuaires en Turquie de soutenir les passeurs. (Belga)

"C'est un comportement clairement inapproprié", a déclaré Thodoris Dritsas dans un communiqué publié tard lundi. "L'Etat et ses agents devraient garder la tête froide et rester professionnels vis-à-vis de tout détenu, même s'il est accusé d'un crime odieux", a ajouté le ministre. La chaîne britannique Sky News a diffusé vendredi des images d'une opération de sauvetage d'un bateau de migrants en détresse près de l'île grecque de Samos. Deux enfants âgés de deux ans et une fille âgée de quatre ans sont morts dans le naufrage. Les garde-côtes ont arrêté un passeur présumé, un ressortissant turc âgé de 21 ans qui conduisait le bateau, et l'ont forcé à regarder les corps des enfants jusqu'à ce qu'il fonde en larmes. "Nous devrions tous respecter la présomption d'innocence jusqu'à ce que quelqu'un soit définitivement condamné", a aussi déclaré le ministre. Un procureur de Samos doit décider si le passeur présumé, qui a affirmé à Sky News avoir été contraint de piloter le bateau, peut être poursuivi pour homicide. Les passeurs déclarés coupables sont condamnés à de lourdes peines en Grèce, qui doit faire face à l'afflux de migrants en provenance de Turquie. Le président grec Prokopis Pavlopoulos a accusé lundi les autorités portuaires en Turquie de soutenir les passeurs. (Belga)