"Environ 1.100 migrants ont été secourus pour le moment en Méditerranée centrale au cours de neuf opérations distinctes", indiquent les gardes-côtes, précisant que les migrants se trouvaient à bord de huit canots pneumatiques et une petite embarcation. Plusieurs navires des gardes-côtes italiens, une unité britannique et une autre norvégienne, ainsi que des bateaux commerciaux et d'ONG ont participé à ces opérations. Mercredi, quelque 730 migrants provenant essentiellement d'Afrique sub-saharienne avaient déjà été secourus en Méditerranée, et 630 la veille. Six ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est toujours plongée dans le chaos et le pays est devenu un carrefour de l'immigration clandestine vers l'Europe. Les passeurs organisent des départs, généralement depuis l'ouest du pays, à destination de l'Italie située à seulement 300 kilomètres. (Belga)

"Environ 1.100 migrants ont été secourus pour le moment en Méditerranée centrale au cours de neuf opérations distinctes", indiquent les gardes-côtes, précisant que les migrants se trouvaient à bord de huit canots pneumatiques et une petite embarcation. Plusieurs navires des gardes-côtes italiens, une unité britannique et une autre norvégienne, ainsi que des bateaux commerciaux et d'ONG ont participé à ces opérations. Mercredi, quelque 730 migrants provenant essentiellement d'Afrique sub-saharienne avaient déjà été secourus en Méditerranée, et 630 la veille. Six ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est toujours plongée dans le chaos et le pays est devenu un carrefour de l'immigration clandestine vers l'Europe. Les passeurs organisent des départs, généralement depuis l'ouest du pays, à destination de l'Italie située à seulement 300 kilomètres. (Belga)