Les témoins ont raconté que les réfugiés ont tenté de quitter l'embarcation pour prendre place sur un navire marchand. Mais lorsque l'équipage de ce navire a fait descendre une échelle, une bousculade a eu lieu et des dizaines de gens sont tombés à la mer. Les survivants, parmi lesquels deux femmes enceintes et un homme blessé par balle au bras, ont été emmenés en Sicile. Un autre bateau transportant des réfugiés avait coulé vendredi au large de Sabratha, en Libye. On ignore encore combien de personnes ont péri lors de ce naufrage. Le porte-parole de la marine libyenne, Ayoub Qassem, a évoqué le sauvetage de 21 personnes et le chiffre d'au moins 40 disparus. Mais selon des témoins oculaires, le nombre de disparus pourrait bien être doublé. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime que 110 personnes étaient à bord et que 26 d'entre elles ont pu être sauvées. Les 84 autres seraient décédées, indique l'OIM sur Twitter. (Belga)

Les témoins ont raconté que les réfugiés ont tenté de quitter l'embarcation pour prendre place sur un navire marchand. Mais lorsque l'équipage de ce navire a fait descendre une échelle, une bousculade a eu lieu et des dizaines de gens sont tombés à la mer. Les survivants, parmi lesquels deux femmes enceintes et un homme blessé par balle au bras, ont été emmenés en Sicile. Un autre bateau transportant des réfugiés avait coulé vendredi au large de Sabratha, en Libye. On ignore encore combien de personnes ont péri lors de ce naufrage. Le porte-parole de la marine libyenne, Ayoub Qassem, a évoqué le sauvetage de 21 personnes et le chiffre d'au moins 40 disparus. Mais selon des témoins oculaires, le nombre de disparus pourrait bien être doublé. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime que 110 personnes étaient à bord et que 26 d'entre elles ont pu être sauvées. Les 84 autres seraient décédées, indique l'OIM sur Twitter. (Belga)