"Personne ne va nous donner des délais, ni nous dire si des élections doivent être convoquées ou non", a lancé le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza. "Qui êtes-vous pour donner un ultimatum à un gouvernement souverain?" "C'est de l'ingérence, infantile", a-t-il ajouté lors d'une réunion du Conseil de sécurité. (Belga)

"Personne ne va nous donner des délais, ni nous dire si des élections doivent être convoquées ou non", a lancé le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza. "Qui êtes-vous pour donner un ultimatum à un gouvernement souverain?" "C'est de l'ingérence, infantile", a-t-il ajouté lors d'une réunion du Conseil de sécurité. (Belga)