"Nous constatons une augmentation du trafic de drogue provenant ou transitant par le Venezuela, avec l'aide et l'incitation du régime Maduro", a accusé l'amiral Craig Faller, qui dirige le commandement américain pour l'Amérique du Sud (Southcom), précisant que cette augmentation était de "50%". "Maduro et ses sbires se remplissent les poches, en étant de mèche avec les narcotrafiquants", a-t-il ajouté. "Le régime Maduro a eu un impact négatif sur tous les aspects sécuritaires dans cet hémisphère", a-t-il appuyé. Il a également reproché au gouvernement Maduro, qui n'est pas reconnu par Washington, d'offrir l'asile aux guérilleros de l'Armée de libération nationale (ELN), dernière rébellion armée de Colombie, et à des membres de l'ex-guérilla des Farc n'ayant pas accepté les accords de paix de 2016. Les Etats-Unis essaient de pousser Nicolas Maduro vers la sortie et ont reconnu le dirigeant de l'opposition Juan Guaido comme président du Venezuela. (Belga)

"Nous constatons une augmentation du trafic de drogue provenant ou transitant par le Venezuela, avec l'aide et l'incitation du régime Maduro", a accusé l'amiral Craig Faller, qui dirige le commandement américain pour l'Amérique du Sud (Southcom), précisant que cette augmentation était de "50%". "Maduro et ses sbires se remplissent les poches, en étant de mèche avec les narcotrafiquants", a-t-il ajouté. "Le régime Maduro a eu un impact négatif sur tous les aspects sécuritaires dans cet hémisphère", a-t-il appuyé. Il a également reproché au gouvernement Maduro, qui n'est pas reconnu par Washington, d'offrir l'asile aux guérilleros de l'Armée de libération nationale (ELN), dernière rébellion armée de Colombie, et à des membres de l'ex-guérilla des Farc n'ayant pas accepté les accords de paix de 2016. Les Etats-Unis essaient de pousser Nicolas Maduro vers la sortie et ont reconnu le dirigeant de l'opposition Juan Guaido comme président du Venezuela. (Belga)