"Zapatero et le président Medina savent bien que j'ai été le promoteur d'un dialogue (avec l'opposition), j'accepte donc cette nouvelle journée de dialogue", a déclaré le chef de l'Etat vénézuélien lors d'une réunion de son cabinet retransmise à la télévision. Cette annonce a été suivie de celle de l'opposition vénézuélienne qui a confirmé une réunion mercredi avec le président dominicain. "Nous avons décidé d'envoyer une délégation pour rencontre le président Medina afin de présenter les objectifs de la lutte démocratique nationale", a écrit la coalition de l'opposition de la Table pour l'unité démocratique (MUD) dans un communiqué. Un peu plus tôt dans la journée, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a évoqué à Paris une possible reprise, mercredi en République dominicaine, du dialogue entre le gouvernement vénézuélien et son opposition. Jusqu'ici, aucune confirmation de cette reprise du dialogue n'avait toutefois pu être obtenue. (Belga)

"Zapatero et le président Medina savent bien que j'ai été le promoteur d'un dialogue (avec l'opposition), j'accepte donc cette nouvelle journée de dialogue", a déclaré le chef de l'Etat vénézuélien lors d'une réunion de son cabinet retransmise à la télévision. Cette annonce a été suivie de celle de l'opposition vénézuélienne qui a confirmé une réunion mercredi avec le président dominicain. "Nous avons décidé d'envoyer une délégation pour rencontre le président Medina afin de présenter les objectifs de la lutte démocratique nationale", a écrit la coalition de l'opposition de la Table pour l'unité démocratique (MUD) dans un communiqué. Un peu plus tôt dans la journée, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a évoqué à Paris une possible reprise, mercredi en République dominicaine, du dialogue entre le gouvernement vénézuélien et son opposition. Jusqu'ici, aucune confirmation de cette reprise du dialogue n'avait toutefois pu être obtenue. (Belga)